7 idées reçues sur le vélo

La pratique du vélo fait face à de nombreuses idées reçues. En effet nous aurions tendance à penser qu’il est impossible d’utiliser son vélo au quotidien car cela coûte trop cher, est trop fatigant, peu pratique pour faire ses courses,… Or de nombreuses solutions et astuces existent pour compenser ces contraintes.

1- Le vélo c’est dépassé !

Faux : la pratique du vélo se déploie à vitesse grand V en Europe et notamment en France. En effet les politiques cyclables ainsi que les vélos en libre-service ont facilité l’accessibilité du vélo. Certes, le vélo a 200 ans, mais encore de beaux jours devant lui.

2- Le vélo c’est dangereux !

Il est vrai que sa pratique est un peu plus risquée que de prendre le bus ou la voiture, mais elle l’est beaucoup moins que celle d’un deux roues motorisés. Il existe 7 fois plus de risques d’être blessé et 11 fois plus de risques d’être tué sur une machine motorisée. (source : étude AVER).
À noter : plus il y a de cyclistes, plus le risque de chacun diminue. De plus, les avantages en terme de santé sont 20 fois plus importants que les risques. Pourquoi se priver ? Investissez dans un bon casque et partez à l’aventure. 

 

3- Le vélo c’est fatigant !

La pratique régulière de vélo permet de garder la forme. Nous ne vous apprenons rien en disant que faire du vélo permet d’allonger la durée de vie et réduire les risques de maladies. De plus, les vélos à assistance électrique sont là pour vous aider à parcourir de longues distances ou pour transporter vos courses.

 

4- Le vélo c’est lent !

À vélo, pour un trajet de moins de 3km (soit 50% des déplacements) l’on met moins de temps qu’en voiture. De plus le temps du trajet est prévisible, pas de risque d’embouteillages, le vélo permet donc d’être ponctuel. Enfin on peut y voir un aspect pratique pour tout ce qui concerne le stationnement en ville, celui-ci est facilité et gratuit.

5- Le vélo ça coûte cher !

Tout d’abord il existe le vélo en libre-service qui ne coûte qu’une vingtaine d’euros par mois. A l’heure où le prix du carburant s’envole, il est possible de faire des économies. De plus, en vous déplaçant avec votre vélo personnel, vous pourriez bénéficier d’une indemnité kilométriquede la part de votre employeur.

 

6- À vélo, je suis exposé à la pollution !

L’avantage du vélo, c’est qu’il est possible de choisir son itinéraire et donc d’emprunter des voies moins fréquentées par les voitures. De plus pratiquer le vélo reste bénéfique pour la santé et permet d’éviter l’hyperventilation.

 

7- À vélo il est impossible de faire ses courses !

Rien n’est impossible, il existe une vaste gamme de produits permettant de transporter ses courses : sacoches, remorques, caddies, paniers… De plus, à vélo il est d’autant plus facile de s’arrêter et de stationner à proximité des commerces. Seul inconvénient ? il faudra faire la queue à la caisse.
3 façons de faire ses courses à vélo : ici

Conclusion : Ne laissez pas votre flemme vous empêcher de faire du vélo !

 

 

Si vous désirez avoir plus d’informations sur le monde des vélos en libre-service, suivez-nous sur les réseaux.

Pas de commentaire

Commenter