Ofo en pleine crise !

Le marché du vélo en libre-service est extrêmement concurrentiel. De nombreux acteurs s’affrontent et quelques uns ne peuvent faire face à cette concurrence acharnée. Nous allons nous intéresser au cas de la société Ofo qui risque la faillite.

 

Ofo VS Mobike

C’est en 2014, en Chine, que la société est arrivée sur le marché du vélo en libre-service et elle revendique depuis près de 200 millions d’utilisateurs. Son principal concurrent est la société Mobike. Les deux compagnies ont déployé leurs services respectifs au sein de nombreuses grandes villes. La rivalité fait rage entre les deux colosses. Mais Mobike semble remporter la mise petit à petit, laissant Ofo dans son sillage.

 

Rien ne va plus pour Ofo

En effet, près de 11 millions de clients réclament désormais le remboursement de leur caution. Plusieurs raisons sont évoquées :

  • L’état déplorable de la flotte de vélos,
  • la surfacturation des locations quasi-constante,
  • la peur des usagers que l’argent disparaisse en même temps que la potentielle faillite de l’entreprise.

Cependant, Ofo refuse de rembourser ses clients. Depuis cette décision, une centaine de personnes restent devant les locaux à Pékin pour réclamer réparation.

Face à l’ampleur de la situation, Ofo a annoncé que les demandes de remboursement seraient traitées par ordre chronologique. Cela n’est pas innocent, puisque les premiers clients à avoir accédé au service ont déposé une caution de seulement 99 yuans, contre 199 yuans depuis (soit environ 25€). Aujourd’hui près de 990 millions de yuans (c’est-à-dire 126 millions d’euros) sont réclamés par les utilisateurs.

 

Le futur s’annonce compliqué

Selon les déclaration du patron de la société, Dai Wei, il pourrait déclarer la faillite de cette dernière. En effet, début décembre un tribunal a ordonné la réduction des dépenses de l’entreprise et de ses dirigeants. Par exemple, Dai Wei a l’interdiction de prendre l’avion en première classe, de séjourner dans des hôtels étoilés et est sur la liste noire du nouveau «crédit social» mis en place par le gouvernement chinois.

Source : https://www.chine-magazine.com/les-velos-ofo-au-bord-de-la-faillite/

Si vous désirez avoir plus d’informations sur le monde des vélos en libre-service, suivez-nous sur les réseaux sociaux.

Pas de commentaire

Commenter