VLS Paris

Taxe sur les vélos, trottinettes et scooters en libre-service à Paris

Avec l’explosion des services de partage de vélos, de trottinettes et de scooters, la municipalité de Paris a décidé de taxer les entreprises du secteur.

Pourquoi ?

Les embouteillages ou encore le manque de parking, poussent les parisiens à se tourner vers les véhicules disponibles à la location en libre-service. Paris croule alors sous ces engins. En effet la ville a atteint les 15 000 véhicules disponibles à la location. C’est pourquoi la municipalité a pris la décision de taxer les opérateurs. La taxe sera calculée en fonction du type de véhicule et de la taille de la flotte.

Quel montant ?

20€ par véhicule et par an

60€ par véhicule et par an

50€ par véhicule et par an

Il est important de noter que ces montants pourront être majorés. En effet lorsqu’une flotte atteindra ou dépassera les 500 véhicules, ces derniers seront taxés 10% de plus que le prix initial. Pour une flotte de plus de 999 engins, la majoration s’élèvera à 20% par véhicule. Et enfin, passé les 3000 véhicules, la majoration s’élèvera à 30%.

L’enjeu ?

La taxe va être mise en place pour plusieurs raisons. Tout d’abord, il est normal que toutes entreprises exploitant le domaines public paient une redevance. Ensuite, elle servira d’instrument de régularisation lors du déploiement d’une flotte. Enfin, cette taxe servira avant tout à financer les investissements pour les zones de stationnement. En effet afin de répondre aux besoins des usagers, il est important de créer un maillage entre toutes les zones de locations de véhicules en libre-service. 

Bien qu’il y ait une réelle demande des véhicules en libre-service à Paris, la municipalité doit intervenir. En effet, afin de régulariser les déploiements et de pouvoir mettre en place des infrastructures nécessaires, la ville se voit obligée de taxer les entreprises du secteur. 

Si vous désirez avoir plus d’informations sur le monde des vélos en libre-service, suivez-nous sur les réseaux sociaux.

Pas de commentaire

Commenter